Blog

6 façons de s’assurer que votre application ne sera pas rejetée par le Google Play Store

Il est indiscutable que la qualité et les fonctionnalités sont les principales raisons du succès d’une application. Dans le monde numérique d’aujourd’hui, l’utilisateur mobile moyen passe un quart de sa journée sur son appareil mobile. Durant cette période, il passe 90 % de son temps sur des applications.

En matière d’applications mobiles, Android est de loin le leader. Le Google Play Store compte près de 3,5 millions d’applications fonctionnelles à télécharger, ce qui en fait le plus grand répertoire d’applications au monde. Android est devenu de plus en plus méticuleux, et s’efforce de garantir une expérience optimale aux utilisateurs du Play Store. En effet, environ 55 % de l’ensemble des applications soumises à examen ne sont jamais publiées sur le Play Store pour être téléchargées par le public. 

Le processus d’approbation de Google pour le Play Store est quelque chose que tout développeur d’applications devrait connaître. C’est fondamental pour s’assurer que l’argent et le travail investis dans le lancement d’une application ne soient pas gaspillés. À cet égard, Google permet de comprendre facilement pourquoi certaines applications passent à la trappe. Intéressons-nous au top 6 des raisons.

1. Versions défectueuses ou inachevées 

Ce n’est un secret pour personne que Google et l’équipe Android emploient certains des meilleurs ingénieurs au monde. Leurs normes exigeantes garantissent que seules les applications de la plus haute qualité parviennent sur le Play Store. Les informations inexactes ou trompeuses, ainsi que les bogues et les applications incomplètes, contribuent à un grand pourcentage du total des rejets. Parmi les éléments qui font qu’une application est considérée comme complète, on retrouve : un lien d’assistance intégré, un historique des versions, des informations sur la société et une documentation.

Comment éviter cela ?

Une façon de s’assurer que votre application est complète et exempte de bogues est d’investir dans des tests complets afin de s’assurer que tous les bogues sont éliminés avant la soumission. La sous-estimation de petits bogues peut entraîner de nouvelles soumissions fastidieuses et des retards de lancement. Examinez attentivement le document d’Android destiné aux développeurs d’applications pour vous assurer que toutes les informations et le contenu de votre application sont testés et corrects.

2. Testez et corrigez soigneusement les pannes d’applications 

Les pannes d’applications sont également responsables de la non-sélection sur le store. Tous les principaux répertoires d’applications ont une faible tolérance pour les pannes d’applications. Il est donc essentiel de s’assurer que votre application fonctionne correctement avant de la soumettre.

Comment éviter ce problème ? 

Des tests répétitifs et une pratique appelée “régression” constituent une excellente solution à ce problème. Une application doit être testée dans différents scénarios pour identifier les petits bogues et les plantages potentiels. Cela signifie qu’il faut tester votre application sur plusieurs appareils au lieu d’un seul. Heureusement, les grandes sociétés d’assurance qualité et de test disposent d’une multitude de consoles et d’appareils dans leur arsenal pour effectuer des tests approfondis sur plusieurs plateformes.

3. Expérience utilisateur incohérente  

Bien qu’Apple ait des directives plus strictes en matière d’interface, il ne faut pas sous-estimer celles d’Android. L’une des raisons pour lesquelles certaines applications ne parviennent pas à intégrer le Play Store est une interface médiocre ou incohérente. Il est essentiel que votre application soit testée rigoureusement sur différentes plates-formes pour s’assurer qu’elle soit irréprochable et fonctionnelle avant de la soumettre.

Comment éviter cela ? 

Assurez-vous de respecter les directives d’Android en matière d’interface humaine. Avec Android, vous avez la chance d’avoir plus de liberté dans la conception des interfaces, contrairement à Apple. Cependant, vous devez impérativement vous assurer que votre application respecte toutes les directives en matière d’interface. 

4. Temps de chargement longs 

Appréciez-vous rester des secondes à attendre le chargement d’une application ? Le temps de chargement idéal d’une application mobile est de deux secondes seulement. Selon la division Aptiligent de VMware, environ 48 % des consommateurs supprimeront ou cesseront d’utiliser une application si elle est lente. Les applications dont le temps de chargement est supérieur à cette durée sont généralement de bons candidats au rejet. 

Comment éviter ce problème ?

Une façon d’éviter ce problème est de concevoir des applications qui privilégient la simplicité et la fonctionnalité. Comme nous l’avons mentionné précédemment, des tests rigoureux sur toutes les plateformes sont un autre moyen de s’assurer que tout fonctionne parfaitement. Les applications qui remplissent un trop grand nombre de fonctions, mais qui présentent des défauts ou mettent plus de temps à se charger, ont plus de chances d’être rejetées.

5. Violation de la propriété intellectuelle

Comme vous pouvez le deviner, la position de Google sur les droits de propriété intellectuelle est claire : toute application portant atteinte à des droits de propriété intellectuelle (tels que les marques, les brevets ou les droits d’auteur) ne pourra pas figurer sur le Play Store. De même, l’usurpation d’identité d’une marque ou d’une application existante entraînera également une interdiction de soumission. 

Il est impératif que votre application remplisse une fonction unique ou offre une expérience unique, également appelée proposition de vente unique (USP). Il existe toutefois des exceptions : si vous vous êtes associé à une application existante, vous pouvez présenter des documents lors de la soumission afin d’être accepté sur le Play Store.

6. Négliger la vie privée des utilisateurs 

Android veut “construire la source d’applications et de jeux la plus fiable au monde”. Ainsi, ne pas valoriser les données personnelles de vos utilisateurs peut être une erreur très coûteuse. La confidentialité est au cœur du problème pour les grands fournisseurs d’applications. Le respect des politiques d’Android en matière de données utilisateur et de confidentialité est donc une obligation pour toute application qui tente de s’imposer sur le Play Store. Vous ne devez jamais accéder aux informations des utilisateurs sans les en informer en termes clairs et explicites, car cela peut entraîner des conséquences néfastes sur la soumission et le succès global de votre application.

Comment éviter cela ?

Soyez aussi clair et direct que possible sur les autorisations et les informations dont votre application a besoin. Il est toujours bon de permettre aux utilisateurs de choisir les données qu’ils sont prêts à partager avec vous et celles qu’ils ne veulent pas partager. Il est également préférable d’éviter de partager et de capturer des informations personnelles sans en informer l’utilisateur.

Prêt pour le lancement

Ce ne sont là que quelques-unes des raisons pour lesquelles les applications peuvent être rejetées par le Play Store. Il existe de nombreux autres critères qui peuvent entraîner le rejet de votre application, notamment la violation des droits d’auteur, la similitude avec d’autres applications, l’utilisation d’API privées, les passerelles de paiement externes, etc. 

Un fournisseur expérimenté de services de test et d’assurance qualité comme GlobalStep peut vous aider à naviguer avec succès à travers les directives d’Android et vous soutenir dans la conduite d’une assurance qualité et de tests complets pour garantir que votre application est exempte de bogues, maximisant ainsi vos chances d’approbation et de succès sur le Play Store. 

Leave a Comment

Retype the CAPTCHA code from the image
Change the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code