Qu’est-ce que la conception de niveaux pour les jeux mobiles ?

L’art de la conception des niveaux a toujours été un élément crucial du succès d’un jeu. Dans le domaine des jeux mobiles, où le temps et la patience peuvent être limités, il peut faire ou défaire un titre. 

Si vous vous êtes déjà demandé quels étaient les secrets du succès de la conception de niveaux pour les jeux mobiles, laissez-nous vous les expliquer.

Lorsqu’il s’agit du succès d’un jeu mobile, il est essentiel de veiller à ce que votre communauté de joueurs ne soit pas à court de niveaux à jouer. Lorsqu’un joueur est adepte de votre jeu mais qu’il n’y a plus de niveaux à jouer, la rétention et la monétisation en prennent un coup. C’est pourquoi la conception des niveaux est un élément crucial du développement d’un jeu et l’un des principaux facteurs de son succès.

Voyons comment la conception des niveaux peut changer la donne pour le succès de votre jeu mobile.

Quels sont les différents types de conception de niveaux pour les jeux mobiles ?

Il existe trois principaux types de conception de niveaux : la génération procédurale, les niveaux hybrides et les niveaux conçus à la main. 

La génération procédurale est un excellent moyen de créer du nouveau contenu qui prend moins de temps que la création de niveaux conçus manuellement, mais elle n’est pas forcément très appréciée des joueurs, qui s’ennuieront rapidement si le niveau est trop répétitif ou s’il n’est pas assez unique par rapport aux autres jeux disponibles sur les boutiques d’applications. 

Un autre type de conception de niveaux de jeux mobiles est le modèle hybride, dans lequel l’éditeur génère les niveaux de manière procédurale avec les éléments spéciaux, les bloqueurs et les schémas sélectionnés, puis les mêmes niveaux sont affinés manuellement par le concepteur de niveaux pour augmenter la difficulté avant la publication en ligne.

Les niveaux faits à la main, quant à eux, peuvent demander plus de travail au départ, mais ils vous permettent de mieux contrôler la difficulté de chaque niveau pour votre communauté de joueurs, afin de ne pas les frustrer ou les ennuyer, en fonction de leurs préférences de jeu et de leur niveau de compétence. S’ils sont bien faits, avec le bon niveau de difficulté, les niveaux faits à la main peuvent garder les joueurs en haleine pendant longtemps.

Quelle que soit la stratégie que vous décidez d’utiliser lors de la création de niveaux pour votre jeu mobile, l’équilibre entre la difficulté et l’amusement est essentiel pour maintenir l’intérêt des joueurs sur le long terme !

Équilibrer la difficulté et l’amusement

Contrairement aux jeux traditionnels, la conception des niveaux est très souvent intégrée à la stratégie de monétisation et de fidélisation d’un jeu mobile. Lors de la création des niveaux, il est crucial de trouver le bon équilibre entre la difficulté et l’amusement : s’ils sont trop difficiles ou pas assez agréables, les joueurs se désintéresseront rapidement. 

Vous ne voulez pas que le niveau soit si difficile que les joueurs soient frustrés et abandonnent, mais vous ne voulez pas non plus qu’il soit trop facile et qu’il ne soit ni stimulant ni intéressant. L’équilibre entre ces deux facteurs est essentiel pour maintenir l’intérêt des joueurs pour votre jeu.

Un jeu mobile bien conçu doit contenir des énigmes et des éléments de surprise pour que les joueurs restent motivés, engagés et récompensés lorsqu’ils les résolvent.

Stratégies de monétisation : Boosters, bonus et power-ups

Comme nous l’avons indiqué, vous devez également tenir compte de l’impact de la conception du niveau sur les stratégies de monétisation de votre jeu. Par exemple, si vous vendez des power-ups ou d’autres boosters dans votre jeu, assurez-vous que la conception du niveau encourage les joueurs à vous acheter ces articles. 

Une stratégie efficace pour encourager l’achat de boosters et de power-ups consiste à introduire l’utilisation d’un booster gratuit dans un niveau qui ne peut pas être terminé sans l’utiliser. Le niveau devient en fait une démonstration du booster, montrant au joueur comment il fonctionne. 

Cette stratégie augmente la probabilité d’achat d’un booster/power-up à l’avenir. À l’inverse, la création de niveaux qui ne peuvent être complétés que par l’achat d’un booster/power-up sera considérée par les joueurs comme une stratégie purement lucrative et augmentera la probabilité d’attrition des joueurs.  

Vous pouvez également ajouter des niveaux bonus qui se débloquent après avoir terminé le jeu principal. Ceux-ci pourraient offrir une expérience de jeu totalement différente ou fournir des récompenses telles que des pièces ou des gemmes qui peuvent aider les joueurs à progresser dans le jeu. 

GlobalStep travaille depuis plusieurs années avec certains des plus grands noms du jeu mobile, en les aidant à augmenter leur efficacité et à proposer de nouveaux niveaux à leur communauté de joueurs. Nous travaillons en étroite collaboration avec les équipes de conception de jeux et d’UX pour créer un véritable dialogue autour de la création de niveaux, afin de garantir leur qualité et le bon équilibre entre plaisir et difficulté.  

Si vous souhaitez vous entretenir avec l’un de nos experts en conception de niveaux, contactez-nous à l’adresse sales@globalstep.com. 

READ MORE


5 critères pour mesurer le succès d’une équipe d’assurance qualité

Le cliché veut que les équipes d’assurance qualité considèrent les développeurs de logiciels comme des personnes buvant des boissons fortement caféinées tout en réalisant une chasse frénétique aux bugs dans des délais serrés. En réalité, la vérité est bien différente. 

Les équipes d’assurance qualité constituent l’épine dorsale de l’équipe de développement, et les meilleures d’entre elles assurent la qualité du produit grâce à des actions minutieuses reposant sur des processus. La valeur que ces équipes apportent passe souvent inaperçue, mais elles sont à la base de l’agilité opérationnelle et des interactions significatives avec les clients.

Alors, comment mesurer leur succès ? S’agit-il du nombre de bogues logiciels signalés par une équipe ou de la qualité de ces corrections ? 

Il n’y a pas si longtemps, le nombre de bogues dans votre base de données était le principal indicateur de la qualité de votre jeu. Les jeux étant devenus de plus en plus complexes, les critères d’analyse et de mesure de la qualité ont évolué. Il est également important de noter que le temps et les efforts (et, pour être franc, le coût) nécessaires pour tester les jeux ont augmenté en conséquence.

C’est pourquoi nous avons dressé une liste des 5 principaux critères fondés sur les données que tout responsable d’assurance qualité doit connaître pour que son équipe fonctionne à un rythme optimal. 

1. Taux d’acceptation des bogues

Il s’agit d’un excellent baromètre pour suivre les rapports de l’équipe d’assurance qualité (AQ). Il met en évidence les bogues valides et réduit les bogues dupliqués et invalides. Il fournit une excellente vue d’ensemble et un résumé de la façon dont votre équipe d’assurance qualité se comporte. Le taux d’acceptation des bogues est un indicateur clé de performance unique qui permet à la fois à la direction de l’AQ et à l’équipe de développement de voir comment les bogues sont signalés. Il montre que l’équipe d’AQ comprend le produit et les priorités de développement.

2. Bugs qualitatifs

Il ne s’agit pas toujours de la quantité de bogues ; cependant, il s’agit surtout de la qualité (importance et niveau critique) des bogues. Quel pourcentage de bogues correspond à vos critères de sévérité ? Combien de bogues signalés concernent des problèmes relatifs à l’arrêt des opérations ? Une bonne équipe d’AQ trouvera les problèmes critiques pour l’utilisation du produit et les comparera aux priorités de développement. Cela évite que le pipeline de développement ne soit encombré de problèmes de faible gravité.

3. Productivité des tâches

Cet indicateur montre le temps que prend l’équipe d’assurance qualité pour accomplir les tâches qui lui sont assignées, telles que les régressions et les tests. Avec une bonne planification des tests, l’équipe d’AQ comprend clairement ce qu’elle doit faire et quand elle doit le faire. Cet indicateur est facile à suivre et peut être utilisé pour améliorer la productivité au fil du temps.

4. Précision des tâches

Il est essentiel de réaliser les tâches avec précision. Lorsque les testeurs sont familiers avec les tâches, ils ont tendance à les marquer comme réussies sans les vérifier minutieusement et à ne pas les marquer correctement. Cela ne devrait pas se produire ; une équipe d’assurance qualité devrait toujours effectuer ces tâches avec diligence. Une excellente équipe d’AQ aura des processus pour s’aider mutuellement à être consciencieux dans l’accomplissement des tâches, y compris par le biais d’un examen régulier par les pairs et d’une supervision par la direction. Cette surveillance supplémentaire est facilement traçable et fournit un rapport direct sur l’exactitude des tâches.

5. Corriger les bogues ratés

Cela permet à l’équipe de développement de comprendre dans quelle mesure ses corrections sont efficaces. Il en résulte un délai de commercialisation plus court pour les développeurs et les éditeurs de jeux. Comme quelqu’un l’a dit un jour, derrière chaque grand développeur, il y a une grande équipe d’assurance qualité, et rien ne le montre mieux qu’un faible taux de correction et de rejet. C’est la véritable représentation d’une équipe d’assurance qualité et de développement travaillant en tandem pour créer un excellent produit.

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez comprendre comment GlobalStep peut utiliser ces KPI pour aider vos équipes de développement à produire de meilleurs produits, contactez-nous à l’adresse suivante : sales@globalstep.com.

READ MORE


Tests utilisateurs : comment, pourquoi et quand les utiliser ?

Tout le monde sait qu’une expérience utilisateur médiocre aura un impact sur vos résultats. Mais comment s’assurer que vos produits fonctionnent comme prévu et offrent un niveau de satisfaction élevé que vos clients apprécieront ?

La confiance dans vos produits numériques restera élevée si vous faites appel à des services d’assurance numérique, et nous aimerions aborder un aspect lié à cette problématique : les tests utilisateurs.

Les équipes de développement de logiciels sont souvent les acteurs méconnus qui travaillent sans relâche pour créer des applications que les gens vont adorer. Mais vous ne devez pas vous lancer seul dans cette aventure. Vous avez besoin d’un partenaire qui peut vous apporter la tranquillité d’esprit que vous méritez. C’est là que GlobalStep peut vous aider.

Vous trouverez ci-dessous quelques considérations clés pour les tests utilisateurs. Gardez à l’esprit que ces tests font partie d’une initiative plus large d’assurance numérique chargée de garantir la confiance dans vos produits numériques.

Qu’est-ce qu’un test utilisateur ?

Les tests utilisateurs sont traditionnellement une méthode permettant de tester la fonctionnalité d’une application, d’un site Web, d’un jeu ou d’un logiciel et d’observer comment les utilisateurs interagissent avec le produit. Plus précisément, il permet d’identifier les “objectifs” qu’un utilisateur voudra atteindre par le biais du produit.

L’enregistrement de la manière dont les utilisateurs interagissent avec un produit, et se déplacent dans ce dernier pour atteindre les objectifs souhaités peut aller des déclarations écrites aux observations en personne.

Essentiellement, les tests seront axés sur des objectifs spécifiques ou sur l’ensemble du produit. Avant de commencer le test, notre équipe travaillera avec vous pour créer un plan clair afin de couvrir tous les aspects qui doivent être testés, et elle fournira ainsi des réponses à vos objectifs. 

Il peut s’agir de se pencher sur un processus d’accueil (objectif : nos utilisateurs finaux bénéficient-ils d’un parcours d’accueil fluide et sans faille ?) ou sur l’expérience du premier utilisateur d’un produit (question : Nos utilisateurs comprennent-ils comment utiliser le produit après l’avoir utilisé pour la première fois ?). 

Il peut également s’agir d’exécuter un test ad hoc sur l’ensemble du produit (objectif : j’ai besoin de savoir si le produit fonctionne comme l’utilisateur final s’y attend) ou de fournir un retour sur la facilité d’utilisation (objectif : j’ai besoin de savoir si les utilisateurs finaux trouvent le produit facile à utiliser).

Comme nos tests utilisateurs font appel à des testeurs professionnels formés, nous détectons également les bogues de fonctionnalité et effectuons des tests par rapport aux scénarios définis pour nous assurer que le produit fonctionne comme vous l’attendez.

Pourquoi avez-vous besoin de tests utilisateurs ?

Comment savoir quelle est l’expérience de vos utilisateurs finaux lorsqu’ils prennent en main votre produit ? Une bonne pratique consiste à intégrer des données analytiques dans le produit. L’analytique permet de visualiser des aspects tels que les déplacements des utilisateurs, s’ils abandonnent à des points spécifiques, et quelles zones sont ” accrocheuses “, entre autres. 

Le “problème” est que les données sont anonymes et elles vous obligent donc à “deviner” pourquoi un utilisateur a suivi ce chemin, a quitté l’application à ce moment-là, ou pourquoi il a passé tout son temps dans une zone.

Les tests utilisateurs vous révéleront ces réponses… et bien d’autres encore.

Nos rapports de tests utilisateurs vous permettront de comprendre pourquoi les utilisateurs finaux ont effectué des actions spécifiques ou se sont comportés d’une certaine manière au cours de leur parcours pour atteindre un objectif particulier. Armé de ces informations, vous pouvez ajuster, modifier ou même faire pivoter le design pour soulager le point sensible concerné.

L’expérience de GlobalStep

Nos testeurs ont une solide expérience dans l’identification des différentes facettes de l’expérience utilisateur grâce à l’expertise acquise lors de tests dans le secteur du divertissement interactif. L’identification des zones qui entravent la qualité du parcours de l’utilisateur final est une caractéristique régulière de nos tests. 

GlobalStep souhaite tirer parti de cette expérience pour tester des applications et des logiciels dans de nombreux domaines. Les meilleures pratiques recueillies à travers de nombreux engagements sont également exploitées pour fournir l’excellence dans les tests utilisateurs.

Parallèlement aux tests utilisateurs, nous pouvons également effectuer des tests de fonctionnalité spécifiques. Ainsi, en plus de comprendre comment vos utilisateurs finaux veulent utiliser le produit, vous pouvez être sûr qu’il fonctionne correctement.

Quand utiliser les tests utilisateurs ?  

Il y a plusieurs moments dans le cycle de développement où les tests utilisateurs sont fondamentaux. Les tests doivent être planifiés plusieurs fois au cours du développement d’un produit afin de s’assurer que vous avez toujours une bonne compréhension de la façon dont les utilisateurs finaux interagissent avec votre produit.

Prototypage

    – Trouvez les problèmes à un stade précoce et empêchez-les d’être intégrés dans les premières étapes du développement du produit.

Développement des fonctionnalités

    – Au fur et à mesure que de nouvelles fonctionnalités sont développées, transmettez-les à l’équipe chargée des tests utilisateurs et de fonctionnalité pour qu’elle les teste et s’assure que tout se passe comme prévu.

    – Assurez-vous que les nouvelles fonctionnalités s’intègrent dans les contraintes de conception ou les locaux.

    – N’abandonnez pas les tests avant que toutes les fonctionnalités ne soient terminées !

Lancement progressif ou juste avant la version principale

    – Au fur et à mesure que votre produit gagne du terrain sur le marché, il attirera davantage d’utilisateurs.

    – Prêtez une attention particulière à la FTUE et à tous les points d’achat – ils feront l’objet de beaucoup plus d’attention maintenant !

Après la sortie du produit

    – L’époque où nous lancions un produit et le laissions vivre ou mourir dès la première version est révolue.

    – Des mises à jour régulières pour ajouter des fonctionnalités, corriger des bogues ou améliorer l’expérience de l’utilisateur final devront être validées – tant du point de vue des fonctionnalités que de la convivialité.

J’espère que ces quelques lignes vous donneront des indications sur la manière de commencer à accroître votre confiance dans vos produits numériques. En attendant, si vous avez des questions ou si vous souhaitez parler avec un expert en assurance qualité GlobalStep, n’hésitez pas à nous contacter.

READ MORE


5 avantages offerts par l’externalisation des tests de jeux et l’ingénierie en matière d’assurance qualité

L’externalisation des tâches au sein d’une organisation en vaut-elle la peine ? Essayons de répondre à cette question.

D’une part, l’externalisation des tâches auprès d’un partenaire expérimenté peut permettre de réaliser des économies de 20 à 40 % selon la complexité du processus et les capacités du prestataire de services. D’autre part, il y a toujours un doute tenace dans l’esprit de la direction quant à la capacité du prestataire de services à comprendre les complexités typiques du marché, à s’aligner sur sa culture d’entreprise et à respecter les accords relatifs au niveau de service promis. 

Bien que les deux approches aient leurs avantages et leurs inconvénients, une orientation accrue vers les processus, une meilleure gestion des projets et le fossé entre l’offre et la demande de testeurs expérimentés renforcent les arguments en faveur de l’externalisation. La tendance actuelle à travailler à distance, justifiée par la pandémie de COVID-19, a également rendu les studios plus réceptifs à l’externalisation qu’auparavant.

Les tests de logiciels ont traditionnellement connu une riche histoire de succès en matière d’externalisation. Bien que les tests de jeux soient conceptuellement similaires aux tests de logiciels, ils ont leurs propres nuances et défis. Les studios de développement de jeux se heurtent constamment à la difficulté de prendre la bonne décision entre l’internalisation et l’externalisation. Mais avec un marché en pleine croissance, tant en termes de nombre de joueurs que de nombre d’appareils sur lesquels les jeux sont joués, la portée du développement et du test des jeux s’est amplifiée. L’avènement de nouvelles technologies et de nouvelles plates-formes telles que Stadia, Apple Arcade, etc. a ajouté à la complexité des tests pour fournir une couverture optimale dans le temps le plus court possible.

Prévisions du marché mondial des jeux (Newzoo)

Les développeurs et éditeurs de jeux doivent désormais assurer une couverture de test beaucoup plus large pour maintenir les mêmes niveaux de qualité qu’auparavant. L’agilité des tests doit également être améliorée pour tester les multiples mises à jour et correctifs que les développeurs proposent désormais aux joueurs dans des délais très courts. C’est là qu’une société indépendante de test de jeux peut aider les développeurs à avoir accès aux bons talents à un coût plus avantageux que celui que les entreprises peuvent obtenir en interne. Aujourd’hui, nous examinons comment les fournisseurs indépendants de services de test de jeux comme GlobalStep peuvent aider votre entreprise.

Pourquoi choisir l’externalisation ?

    Accédez à une équipe expérimentée composée des meilleurs testeurs de jeux du secteur :

Les entreprises de services spécialisés dans les tests de jeux vous donneront accès aux testeurs de jeux les plus compétents. Ces équipes ont généralement une expérience de travail dans différents genres de jeux et sur plusieurs plateformes. Leur crédibilité, leur expérience et leur large perspective garantissent que les défauts sont identifiés et communiqués à un stade précoce, ce qui vous permet de maintenir des normes de haute qualité.

    Assurez une couverture complète avec les meilleurs outils :

L’expérience des meilleurs outils, technologies et processus de travail peut être un facteur clé pour garantir que votre jeu sera testé en profondeur. Les outils et technologies de test de jeux tels qu’Appium, Robotium, Calabash, Device Anywhere nécessitent généralement un ensemble de compétences différent. 

Un prestataire de services de test indépendant peut vous aider à accéder aux meilleurs outils du marché ainsi qu’aux ressources formées pour utiliser ces outils de manière optimale. Des méthodologies de gestion de projet avancées et des cadres éprouvés peuvent en outre permettre aux prestataires de services de tester divers scénarios plus rapidement et plus efficacement que vous ne pouvez le faire en interne.

    Optimisation des investissements initiaux et permanents :

Tous les besoins de test évoqués ci-dessus sont des activités qui exigent beaucoup de temps et de ressources. Parfois, les studios de production de jeux vidéo font également peser la charge des tests sur les développeurs, ce qui n’est pas une utilisation idéale de leur temps. Un fournisseur expérimenté de tests de jeux peut vous donner accès aux meilleures ressources, outils, plates-formes et dispositifs pour une fraction du coût, ce qui vous permet de vous concentrer sur les processus essentiels de votre organisation et de consacrer vos ressources à vos professionnels.

    Accélérer la mise sur le marché :

Même un petit bug peut considérablement ralentir l’expérience d’un jeu. Internet donnant la parole aux consommateurs, un commentaire négatif peut rapidement se transformer en une situation susceptible de nuire au succès général d’un jeu. 

Cependant, aussi complets et compétents que soient vos développeurs, les bugs sont inévitables. La seule solution est de tester efficacement, de trouver les bugs et de les corriger. Malheureusement, cela prend beaucoup de temps et, avec le rythme rapide du marché, cela devient très compliqué ! 

Les outils et structures d’automatisation disponibles au sein de partenaires expérimentés dans le domaine des tests de jeux peuvent contribuer à réduire le temps et les efforts manuels nécessaires aux tests. Avec l’avènement et la mise en œuvre de nouvelles méthodes de transformation, vous pouvez encore réduire votre temps pour commercialiser vos produits. Les prestataires de services de test peuvent également tirer parti de l’expérience acquise en travaillant avec divers clients et mettre en œuvre les meilleures pratiques de l’ensemble du secteur pour votre projet. Cela vous permet de mettre votre jeu et ses correctifs sur le marché plus rapidement, ce qui vous donne un avantage concurrentiel considérable !

La dynamique de l’industrie du jeu moderne évoluant à un rythme très rapide, les studios de développement de jeux doivent envisager un changement dans leur stratégie de test. Une utilisation accrue des outils, de l’automatisation, de l’analyse des données et de la collaboration entre les développeurs et les testeurs sera la clé pour se démarquer de la concurrence et l’externalisation des tests de jeux peut vous aider à atteindre tous ces objectifs ! 

Cependant, il est également essentiel d’évaluer les fournisseurs de services sur des critères clés tels que l’expérience, les cadres de gestion de projet, la qualité de leurs laboratoires d’assurance qualité et de leur infrastructure de test, ainsi que le respect des paramètres et des accords de niveau de service. Nous vous souhaitons bonne chance dans votre quête du bon partenaire !

READ MORE


8 livres à lire si vous êtes dans le développement de jeux vidéo

Que vous soyez développeur ou travaillez plus généralement dans l’industrie du jeu vidéo, il existe une littérature essentielle sur laquelle vous devez mettre la main si vous vous intéressez à la conception de jeux. Alors que l’on retrouve sur internet une multitude de cours en ligne, masterclasses et vidéo tutoriels, ces livres sont des guides indispensables pour mieux comprendre le processus magique de la création de jeux vidéo.

Nous avons dressé une courte liste des livres incontournables dans lesquels tout développeur de jeux et tout joueur passionné devrait se plonger. Que ce soit pour vous ou pour quelqu’un que vous aimez, chacun de ces livres constitue un excellent investissement ou un formidable cadeau de Noël.

Dans le cerveau du gamer de Celia Hodent

Écrit par Celia Hodent, une experte en expérience utilisateur (UX) titulaire d’un doctorat en psychologie, et ayant travaillé dans l’industrie du divertissement pendant plus de 10 ans – notamment dans des entreprises de renom comme Epic Games (Fortnite), Ubisoft et LucasArts – ce livre traite de l’importance de l’expérience utilisateur pour le succès d’un jeu vidéo.

L’expérience utilisateur consiste à comprendre le cerveau du joueur : les capacités et les limites humaines pour anticiper la façon dont un jeu sera perçu, les émotions qu’il suscitera, la façon dont les joueurs interagiront avec lui et le degré d’engagement suscité par l’expérience.

Conçu pour équiper les lecteurs étudiants comme les professionnels, ce livre offre des informations utiles sur les sciences cognitives et les lignes directrices et méthodologies de l’expérience utilisateur.

L’art du game design de Jesse Schell

Ce livre a été écrit pour transmettre un message simple : il n’est pas nécessaire d’avoir une expertise technologique pour comprendre les principes fondamentaux de la conception de jeux.

L’auteur, Jesse Schell montre comment des principes psychologiques de base qui fonctionnent pour les jeux de cartes et jeux de société sont également déterminants pour réaliser un jeu vidéo de qualité.

Au cœur de ce livre se trouve la conviction que la magie opère lorsque vous pouvez voir votre jeu à partir de différents points de vue et perspectives, également appelés “objectifs”.

Ce livre propose aux lecteurs cent objectifs sous la forme de questions que le lecteur doit se poser pour améliorer son jeu. Toute personne lisant ce livre sera inspirée par la possibilité de devenir un meilleur concepteur de jeux, et comprendra comment y parvenir.

No-Code Video Game Development de Michael Kelly

Nous nous souvenons tous de l’époque où ne pas savoir programmer signifiait ne pas pouvoir créer de jeux vidéo. Aujourd’hui, si vous savez dessiner un organigramme, vous pouvez devenir un développeur de jeux.

No-Code Video Game Development using Unity and Playmaker vous apprend à remplacer le code par des organigrammes. Ce livre est accompagné de ressources gratuites telles que des packs Unity, des modèles Playmaker, des animations, des matériaux, et bien plus encore. Les lecteurs apprendront également la documentation et la théorie du game design, mecanim, l’interface utilisateur et les systèmes de particules, entre autres. À la fin du livre, vous serez équipé de tout ce dont vous avez besoin pour concevoir votre propre jeu vidéo, et ce sans code.

Programmer l’IA des jeux par l’exemple de Mat Buckland

Ce livre traite des techniques d’intelligence artificielle utilisées dans le domaine du développement de jeux vidéo. Il guide le lecteur à travers le processus de conception et de programmation d’un jeu en utilisant le langage de programmation C ++. Il couvre des techniques telles que le comportement basé sur l’état et les objectifs, le comportement de direction individuel et de groupe, la communication inter-agent, l’IA d’équipe, la recherche, la planification de chemin, le scripting, la logique floue, et bien d’autres encore.

Fondements du développement des moteurs de jeux Volume 1 : Les Mathématiques et Volume 2 : Le Rendu de Eric Lengyel

Le premier volume est un excellent livre pour toute personne intéressée par le monde de la programmation 3D. C’est un livre relativement court, mais qui parvient à tout expliquer et à tout couvrir de manière très concise. Le dernier chapitre porte sur l’algèbre de Grassmann, un sujet qu’il n’est pas facile à aborder. Le deuxième volume explore le sujet du rendu en temps réel dans les moteurs de jeux modernes. Il aborde en profondeur la science des couleurs, la structure du monde, les shaders, l’éclairage et les méthodes de visibilité. Le livre aborde également les techniques de rendu avancées, notamment les effets volumétriques, l’ombrage atmosphérique, l’occlusion ambiante, le flou de mouvement, etc. Un accent particulier est mis sur la mise en œuvre pratique, y compris le code.

Maîtriser le développement de jeux iOS  de Miguel DeQuadros

Dans ce livre, les lecteurs apprendront une approche facile et amusante du développement de jeux, avec des instructions étape par étape de chaque bloc de code. Les sujets explorés vont de faciles à avancés pour un parcours rapide et captivant.

Ce livre a été écrit pour ceux qui ont déjà créé un jeu iOS et qui veulent affiner leurs compétences. Une bonne compréhension des bases serait utile pour en tirer le meilleur parti.

Les lecteurs peuvent s’attendre à apprendre comment créer un jeu complet avec des techniques avancées grâce à des instructions pratiques approfondies, ainsi qu’à apprendre comment faire du multitâche et améliorer l’optimisation des performances dans leur expérience de jeu. Il a été rédigé par Miguel DeQuadros, qui peut se targuer de cumuler plus de dix ans d’expérience dans le développement de jeux iOS à l’aide de xcode. Miguel a également publié plus de 10 jeux sur l’AppStoreMaster d’Apple.

La création de Prince of Persia: Carnets de bord 1985-1993 de Jordan Mechner

Avant de devenir une franchise de jeux vidéo à succès et un film de Jerry Bruckheimer, Prince of Persia était un jeu sur ordinateur Apple II créé et programmé par un seul individu, Jordan Mechner.

Ce livre unique en son genre donne aux lecteurs un aperçu de ses précieux carnets de bord, qui vont de l’époque où il vivait dans la maison de ses parents, à l’industrie du jeu vidéo en pleine expansion des années 1980. Il parle de ses luttes personnelles qui l’ont aidé à concevoir l’histoire de Prince of Persia, qui est ensuite devenu l’un des jeux le plus populaire de tous les temps, s’imposant dans les foyers de millions de personnes dans le monde entier.

READ MORE


6 façons de s’assurer que votre application ne sera pas rejetée par le Google Play Store

Il est indiscutable que la qualité et les fonctionnalités sont les principales raisons du succès d’une application. Dans le monde numérique d’aujourd’hui, l’utilisateur mobile moyen passe un quart de sa journée sur son appareil mobile. Durant cette période, il passe 90 % de son temps sur des applications.

En matière d’applications mobiles, Android est de loin le leader. Le Google Play Store compte près de 3,5 millions d’applications fonctionnelles à télécharger, ce qui en fait le plus grand répertoire d’applications au monde. Android est devenu de plus en plus méticuleux, et s’efforce de garantir une expérience optimale aux utilisateurs du Play Store. En effet, environ 55 % de l’ensemble des applications soumises à examen ne sont jamais publiées sur le Play Store pour être téléchargées par le public. 

Le processus d’approbation de Google pour le Play Store est quelque chose que tout développeur d’applications devrait connaître. C’est fondamental pour s’assurer que l’argent et le travail investis dans le lancement d’une application ne soient pas gaspillés. À cet égard, Google permet de comprendre facilement pourquoi certaines applications passent à la trappe. Intéressons-nous au top 6 des raisons.

1. Versions défectueuses ou inachevées 

Ce n’est un secret pour personne que Google et l’équipe Android emploient certains des meilleurs ingénieurs au monde. Leurs normes exigeantes garantissent que seules les applications de la plus haute qualité parviennent sur le Play Store. Les informations inexactes ou trompeuses, ainsi que les bogues et les applications incomplètes, contribuent à un grand pourcentage du total des rejets. Parmi les éléments qui font qu’une application est considérée comme complète, on retrouve : un lien d’assistance intégré, un historique des versions, des informations sur la société et une documentation.

Comment éviter cela ?

Une façon de s’assurer que votre application est complète et exempte de bogues est d’investir dans des tests complets afin de s’assurer que tous les bogues sont éliminés avant la soumission. La sous-estimation de petits bogues peut entraîner de nouvelles soumissions fastidieuses et des retards de lancement. Examinez attentivement le document d’Android destiné aux développeurs d’applications pour vous assurer que toutes les informations et le contenu de votre application sont testés et corrects.

2. Testez et corrigez soigneusement les pannes d’applications 

Les pannes d’applications sont également responsables de la non-sélection sur le store. Tous les principaux répertoires d’applications ont une faible tolérance pour les pannes d’applications. Il est donc essentiel de s’assurer que votre application fonctionne correctement avant de la soumettre.

Comment éviter ce problème ? 

Des tests répétitifs et une pratique appelée “régression” constituent une excellente solution à ce problème. Une application doit être testée dans différents scénarios pour identifier les petits bogues et les plantages potentiels. Cela signifie qu’il faut tester votre application sur plusieurs appareils au lieu d’un seul. Heureusement, les grandes sociétés d’assurance qualité et de test disposent d’une multitude de consoles et d’appareils dans leur arsenal pour effectuer des tests approfondis sur plusieurs plateformes.

3. Expérience utilisateur incohérente  

Bien qu’Apple ait des directives plus strictes en matière d’interface, il ne faut pas sous-estimer celles d’Android. L’une des raisons pour lesquelles certaines applications ne parviennent pas à intégrer le Play Store est une interface médiocre ou incohérente. Il est essentiel que votre application soit testée rigoureusement sur différentes plates-formes pour s’assurer qu’elle soit irréprochable et fonctionnelle avant de la soumettre.

Comment éviter cela ? 

Assurez-vous de respecter les directives d’Android en matière d’interface humaine. Avec Android, vous avez la chance d’avoir plus de liberté dans la conception des interfaces, contrairement à Apple. Cependant, vous devez impérativement vous assurer que votre application respecte toutes les directives en matière d’interface. 

4. Temps de chargement longs 

Appréciez-vous rester des secondes à attendre le chargement d’une application ? Le temps de chargement idéal d’une application mobile est de deux secondes seulement. Selon la division Aptiligent de VMware, environ 48 % des consommateurs supprimeront ou cesseront d’utiliser une application si elle est lente. Les applications dont le temps de chargement est supérieur à cette durée sont généralement de bons candidats au rejet. 

Comment éviter ce problème ?

Une façon d’éviter ce problème est de concevoir des applications qui privilégient la simplicité et la fonctionnalité. Comme nous l’avons mentionné précédemment, des tests rigoureux sur toutes les plateformes sont un autre moyen de s’assurer que tout fonctionne parfaitement. Les applications qui remplissent un trop grand nombre de fonctions, mais qui présentent des défauts ou mettent plus de temps à se charger, ont plus de chances d’être rejetées.

5. Violation de la propriété intellectuelle

Comme vous pouvez le deviner, la position de Google sur les droits de propriété intellectuelle est claire : toute application portant atteinte à des droits de propriété intellectuelle (tels que les marques, les brevets ou les droits d’auteur) ne pourra pas figurer sur le Play Store. De même, l’usurpation d’identité d’une marque ou d’une application existante entraînera également une interdiction de soumission. 

Il est impératif que votre application remplisse une fonction unique ou offre une expérience unique, également appelée proposition de vente unique (USP). Il existe toutefois des exceptions : si vous vous êtes associé à une application existante, vous pouvez présenter des documents lors de la soumission afin d’être accepté sur le Play Store.

6. Négliger la vie privée des utilisateurs 

Android veut “construire la source d’applications et de jeux la plus fiable au monde”. Ainsi, ne pas valoriser les données personnelles de vos utilisateurs peut être une erreur très coûteuse. La confidentialité est au cœur du problème pour les grands fournisseurs d’applications. Le respect des politiques d’Android en matière de données utilisateur et de confidentialité est donc une obligation pour toute application qui tente de s’imposer sur le Play Store. Vous ne devez jamais accéder aux informations des utilisateurs sans les en informer en termes clairs et explicites, car cela peut entraîner des conséquences néfastes sur la soumission et le succès global de votre application.

Comment éviter cela ?

Soyez aussi clair et direct que possible sur les autorisations et les informations dont votre application a besoin. Il est toujours bon de permettre aux utilisateurs de choisir les données qu’ils sont prêts à partager avec vous et celles qu’ils ne veulent pas partager. Il est également préférable d’éviter de partager et de capturer des informations personnelles sans en informer l’utilisateur.

Prêt pour le lancement

Ce ne sont là que quelques-unes des raisons pour lesquelles les applications peuvent être rejetées par le Play Store. Il existe de nombreux autres critères qui peuvent entraîner le rejet de votre application, notamment la violation des droits d’auteur, la similitude avec d’autres applications, l’utilisation d’API privées, les passerelles de paiement externes, etc. 

Un fournisseur expérimenté de services de test et d’assurance qualité comme GlobalStep peut vous aider à naviguer avec succès à travers les directives d’Android et vous soutenir dans la conduite d’une assurance qualité et de tests complets pour garantir que votre application est exempte de bogues, maximisant ainsi vos chances d’approbation et de succès sur le Play Store. 

READ MORE


10 façons de s’assurer que votre jeu vidéo réussisse le test de conformité

Quelle que soit la plateforme – XBOX, PlayStation, Nintendo ou autres – des mois de développement et d’efforts en matière d’assurance qualité seront perdus si votre jeu ne passe pas les directives des tests de conformité des fabricants de consoles. Bien que les développeurs ne puissent pas sortir un jeu sans l’approbation expresse des fabricants de consoles, les structures d’assurance qualité ont souvent tendance à ne pas signaler ces défauts critiques et faciles à trouver.

Avant de se lancer dans des tests de conformité approfondis, il est essentiel d’avoir une idée sur la manière dont les fabricants de consoles testent habituellement les jeux. Parce que les délais sont limités et que de nombreux projets sont en attente d’approbation, notamment au moment de saisons spécifiques, chaque fabricant de consoles crée un ensemble de normes par rapport auxquelles il teste les jeux.

Il se peut qu’ils ne jouent pas au jeu du début à la fin et qu’ils ignorent quelques problèmes esthétiques ponctuels, mais si un jeu pose un grave problème de conformité par rapport à leurs normes, il sera demandé aux éditeurs de le soumettre à nouveau. Il est donc essentiel que les développeurs de jeux testent leurs jeux en fonction de ces normes pour garantir une approbation rapide. Pour cela, une société spécialisée dans les tests de jeux, compétente et expérimentée, peut s’avérer utile.

GlobalStep a travaillé en étroite collaboration avec les principaux développeurs et éditeurs de jeux vidéo, en leur fournissant des services de premier ordre en matière de conformité, les aidant ainsi à obtenir l’approbation de leurs titres avec un nombre minimal de soumission. GlobalStep possède l’un des meilleurs taux de réussite du secteur. Notre expérience inégalée ainsi que nos partenariats avec les principaux fabricants de consoles permettent à notre entreprise d’avoir une vision unique du processus de test. Nous comprenons qu’au moment d’envoyer le jeu aux fabricants de consoles pour l’approbation finale, les délais sont déjà serrés et qu’une nouvelle soumission peut être coûteuse, tant en termes de redéveloppement nécessaire pour corriger les défauts qu’en termes de retards éventuels de sortie.

Forts de notre expérience, nous avons élaboré un guide pratique des tests de conformité qui vous sera très utile lorsque vous n’aurez plus beaucoup de temps à consacrer aux tests. Il s’agit du minimum absolu de tests à effectuer pour maximiser vos chances d’être approuvé du premier coup :

1. Résolution d’écran :

Vous devez vérifier votre jeu par rapport à toutes les résolutions d’écran prises en charge par la console ciblée – de la plus basse à la plus haute résolution.

Objectifs :

(a) Compatibilité du jeu avec la résolution définie à partir des paramètres de la console

(b) Élargissement de l’affichage

(c) Visibilité du texte – la pixellisation est acceptable dans les résolutions inférieures tant que les utilisateurs peuvent lire le texte.

(d) Recadrage de l’affichage pour s’assurer que les éléments importants de l’écran de jeu tels que le texte/HUD ne soient pas tronqués.

2. Comptes :

Tester des scénarios d’utilisateurs finaux avec des comptes test ou environnements bac à sable.

Objectifs :

(a) Fonctionnalité de base d’ouverture et de fermeture de session.

(b) Gestion de la sauvegarde dans le cloud avec le compte en ligne de l’utilisateur

(c) Compatibilité du jeu avec et sans l’utilisation de comptes en ligne

(d) Vérification des classements en ligne en utilisant plusieurs comptes sur la même console.

3. Terminologie et graphisme :

Il pourrait y avoir confusion pour l’utilisateur si chaque application utilisait sa propre terminologie. Pour éviter une telle confusion, les fabricants de consoles ont défini un ensemble unique de termes et de visuels pour représenter les composants, les fonctionnalités, les périphériques, les services et autres éléments de leur système.

Objectifs :

(a) Vérification de la terminologie affichée dans le jeu par rapport aux normes établies par le fabricant de la console.

(b) S’assurer que la cohérence est maintenue tout au long du titre

(c) Vérification des illustrations des produits/des manettes utilisées dans le jeu

4. Traitement des messages d’erreur :

À l’exception d’une poignée de messages système, de nos jours, presque tous les fabricants de consoles ont donné aux développeurs la liberté de créer leurs propres messages afin que les utilisateurs finaux puissent facilement comprendre et résoudre l’erreur.

Objectifs :

(a) Valider la convivialité du message ou des informations affichées après la génération d’une erreur.

(b) Vérifier le processus si l’utilisateur est capable de résoudre l’erreur.

5. Support de la manette/du périphérique :

L’interaction avec un jeu s’effectue via une manette, une interface tactile ou différents périphériques pour les consoles.

Objectifs :

(a) Vérifier si l’utilisateur est capable de changer les configurations de la manette prise en charge.

(b) Impact sur le jeu de la connexion et de la déconnexion des manettes/périphériques pris en charge et non pris en charge.

(c) Vérifier au moins une fois le fonctionnement de la fonction de vibration de la manette.

6. Connectivité en ligne et erreurs de réseau :

La tendance actuelle est de garder de plus en plus de personnes engagées avec les services/fonctionnalités en ligne du jeu.

Objectifs :

(a) Vérifier si les fonctionnalités en ligne prises en charge sont accessibles/jouables dans des conditions similaires à celles de l’utilisateur final, telles que la création de compte/la puissance du réseau.

(b) Effectuer plusieurs interruptions de réseau et vérifier la gestion du jeu.

7. Sauvegarde et chargement :

Une autre section importante ! Ce domaine est le plus utilisé par les utilisateurs finaux, il y a donc une forte probabilité que les utilisateurs finaux rencontrent tous les problèmes pertinents.

Objectifs :

(a) Compatibilité des données de sauvegarde entre la version principale du jeu et la version du patch.

(b) Déverrouillage des trophées/succès avec les données de la sauvegarde locale et celles du cloud.

8. Contrôle parental

Le contrôle parental et les classifications par âge permettent de limiter les types de contenu auxquels il est possible d’accéder en ligne, ainsi que le type de jeu auquel on peut jouer. Certains paramètres permettent même de restreindre l’accès à Internet, de désactiver les achats dans le jeu, de réguler le temps de jeu d’un enfant et plus encore.

Objectifs :

(a) Configurer le contrôle parental pris en charge et vérifier le comportement du jeu en conséquence.

(b) Vérifier que les notifications sont affichées à l’utilisateur final et que la levée temporaire ou permanente des restrictions fonctionne comme prévu.

9. DevMenu /Paramètres de déboguage

Pour aider à tester les scénarios de l’utilisateur final, les fabricant de consoles fournissent des paramètres de déboguage dans leurs kits de développement.

Objectifs :

(a) Générer un message pop-up pour confirmer le traitement de certains scénarios d’utilisateur final (par exemple, mémoire insuffisante).

(b) Pour chaque opération dans le jeu, des fonctions spécifiques sont appelées en arrière-plan et ne sont pas visibles pour l’utilisateur final. Ces fonctions peuvent être vérifiées par le biais des paramètres de débogage (par exemple, âge par défaut, création de données de sauvegarde, multijoueur en ligne, réseau PSN, etc.)

10. Documentation :

Pour conclure, n’ignorez pas non plus les documents à fournir. La plupart du temps, un jeu est jugé conforme aux normes mais des problèmes de documentation de base sont signalés, ce qui entraîne l’échec de la soumission.

Ce guide de base vous aidera à minimiser les risques d’une nouvelle soumission, mais il y a toujours des chances qu’un fabricant de consoles soulève un drapeau rouge contre votre jeu. La meilleure façon de s’assurer que votre jeu passe le test de conformité est de travailler en étroite collaboration avec une société de test de jeux expérimentée comme GlobalStep. Apprenez-en davantage sur nos services de test de conformité des jeux.

READ MORE


Pourquoi le succès de votre produit numérique peut dépendre de votre modèle d’exploitation dans le cloud

Dans un monde déjà en pleine mutation digitale, la pandémie de Covid-19 a accéléré le processus – et fait de votre modèle d’exploitation dans le cloud un atout stratégique qui peut avoir un impact considérable sur l’expérience de vos clients et sur votre capacité à être compétitif. 

Pourquoi votre modèle d’exploitation dans le cloud est-il si important pour vos applications, vos sites Web, plateformes et autres produits numériques ? 

Le cloud peut vous aider à exploiter une vaste puissance de traitement des données pour vous aider à mieux comprendre le parcours de vos clients et à réagir plus rapidement face à l’évolution des tendances et des préférences des clients. 
Vous pouvez alors anticiper et adapter les expériences, les fonctionnalités et les offres afin de tirer parti plus rapidement des opportunités émergentes.  

Le cloud vous aide également à accélérer l’innovation et la monétisation en vous aidant à prendre des décisions plus intelligentes plus rapidement et en permettant un développement, des tests et un déploiement en production agile.  

En bref, dans un monde où le travail à distance est devenu la norme et où chaque interaction avec les clients est transformée par le numérique, l’adoption de l’informatique dans le cloud – en tant que facilitateur de ces éléments – a explosé. 

Préparer votre organisation à l’adoption du cloud computing

Par coïncidence, les fournisseurs de cloud computing à grande échelle tels qu’AWS, Azure et Google étaient préparés à ce changement. Tout le monde y a gagné : les géants de la tech ont accru leur rayonnement tandis que les entreprises ont tiré parti de la puissance du cloud pour innover à une échelle sans précédent, tout en réduisant leurs coûts !

Compte tenu de la rapidité du changement, il n’est pas étonnant que de nombreux responsables informatiques d’entreprise se sentent aujourd’hui pris au piège. Voici pourquoi.

L’adoption du cloud a bouleversé les opérations informatiques traditionnelles à bien des égards. De plus en plus de charges de travail sont transférées vers un ou plusieurs cloud publics, des cloud privés sont construits et déployés, et les entreprises adoptent de plus en plus de services SaaS. Jusqu’alors, l’informatique d’entreprise avait le contrôle total sur toutes les opérations informatiques, avec une infrastructure exclusivement sur site, sécurisée par le pare-feu de l’entreprise et gérée dans ses propres centres de données. Par ailleurs, chaque changement en production était méticuleusement contrôlé à différents niveaux.

Aujourd’hui, les unités opérationnelles vont de l’avant et consomment des services dans le cloud tels que l’analyse des données volumineuses directement auprès des fournisseurs. En outre, les fonctions commerciales telles que les finances et les ressources humaines s’abonnent à des applications SaaS et les utilisent. Les développeurs d’applications écrivent également du code et le déploient eux-mêmes dans le cloud à une fréquence jamais vue auparavant, jusqu’à plusieurs fois par jour. Pendant ce temps, l’informatique d’entreprise s’efforce de garder le contrôle sur les coûts, la sécurité, les performances, la disponibilité et l’accès. 

Bien que l’impact de ce changement de paradigme s’applique à tous les aspects de l’informatique d’entreprise, nous allons examiner ici comment il affecte le développement et la livraison d’applications à l’ère du cloud computing, ainsi que les meilleures pratiques pour s’assurer que les avantages du cloud ne soient pas annulés par un modèle d’exploitation sous-optimal.   

Le modèle d’exploitation du cloud

Le cloud change fondamentalement les priorités de l’informatique. Pour l’infrastructure, l’accent est mis sur les “actifs numériques”, tels que les systèmes d’exploitation, les applications et les données. Libérées de la dépendance à l’égard du provisionnement de l’infrastructure et des licences par l’informatique interne, les équipes chargées des applications peuvent consommer tout ce dont elles ont besoin sur le cloud pour exécuter leurs charges de travail en libre-service. 

Cela nécessite non seulement un changement d’état d’esprit, mais aussi un changement dans les processus et les procédures d’exploitation de la technologie dans le cloud. D’un modèle axé sur l’approvisionnement, le changement et la protection des actifs physiques, le modèle d’exploitation du cloud comprend désormais les domaines suivants :

  1. Gouvernance, risque et conformité (GRC) : à mesure que les différentes unités et équipes de l’organisation commencent à consommer l’infrastructure et les services du cloud, l’informatique doit se concentrer sur le contrôle de qui est autorisé à fournir/consommer quoi, et s’assurer qu’ils respectent les exigences en matière de risque et de conformité, et qu’ils opèrent dans le cadre de leur propre budget et du budget global.
  2. Sécurité multi-cloud : Au fur et à mesure que les charges de travail sont déplacées ou réparties entre différentes plates-formes dans le cloud et sur site, l’informatique doit s’assurer que toutes les couches de sécurité sont effectivement à un niveau aussi bon ou meilleur qu’auparavant. Cela nécessite de nouvelles politiques et le suivi de leur mise en œuvre dans toutes les couches et dans tous les environnements. 
  3. Mise en réseau à plusieurs niveaux : Des liens dédiés aux centres de données dans le cloud et des connexions VPN à certains d’entre eux, en plus des configurations LAN/WAN existantes, l’informatique doit s’assurer qu’ils fonctionnent aux niveaux de performance et de sécurité nécessaires pour que l’entreprise reste opérationnelle et sûre. En plus des configurations LAN/WAN existantes, l’informatique doit également s’assurer qu’elles fonctionnent aux niveaux de performance et de sécurité nécessaires pour maintenir l’activité de l’entreprise en toute sécurité. Cela inclut les liens vers les centres de données dans le cloud et les connexions VPN vers certains d’entre eux.
  4. Industrialiser la livraison des applications : À mesure que les équipes de développement adoptent la méthodologie de livraison et de déploiement continus, les changements et les correctifs sont poussés vers la production à l’aide d’un niveau élevé d’automatisation qui ne se prête pas aux contrôles traditionnels. Les équipes informatiques doivent maintenant s’intégrer aux équipes DevOps et implanter des contrôles similaires mais plus modernes et autonomes.

Le développement d’applications est-il vraiment différent dans le cloud ?

En bref, oui, il l’est. Les plates-formes dans le cloud offrent une véritable profusion de services et d’outils permettant le développement et la livraison d’applications, l’ingénierie logicielle a subi un changement radical. Les équipes construisent et livrent désormais des applications hautement performantes, incroyablement évolutives et distribuées à une vitesse vertigineuse.

De nouvelles technologies, architectures, processus et services ont ajouté à la complexité. Voici quelques-uns des plus importants :

  1. Les microservices : Contrairement au passé, la plupart des applications natives dans le cloud ne sont pas construites comme des monolithes de code, mais comme un ensemble de fonctionnalités évolutives indépendantes, appelé microservice. C’est une petite fonctionnalité autonome, par exemple un service de comparaison de produits sur un site de commerce électronique. 
  2. Conteneurisation : Afin de ne pas s’enfermer dans un fournisseur de cloud, les équipes d’application encapsulent désormais leur code dans des conteneurs comme Docker avant de le déployer. Ces conteneurs peuvent ensuite être répliqués ou mis à l’échelle de manière indépendante pour obtenir une évolutivité et des performances. Pour orchestrer leur approvisionnement, leur démontage et leur mise à l’échelle, des outils comme Kubernetes sont déployés par les mêmes équipes. Une fois encore, l’informatique n’est pas prise en compte, même s’il s’agit d’un approvisionnement d’infrastructure.
  3. L’informatique sans serveur : Il s’agit d’une option PaaS (Platform-as-a-Service) de plus en plus utilisée par les équipes d’application pour déployer du code qui est invoqué par des événements tels que des appels API, des poussées de données, des événements programmés, etc. En effet, elles n’ont pas à se soucier de l’infrastructure serveur sous-jacente, que la plateforme dans le cloud fait évoluer et rétrécir en fonction des besoins. De même, le coût d’exécution du code sur ces services sans serveur (Lambda sur AWS et Functions sur Azure et Google) est une fraction de ce qu’il en coûterait pour l’exécuter sur des serveurs dédiés ou même partagés.
  4. DevOps – Comme DevOps a brisé le mur entre les équipes de développement et les opérations, elles se regroupent en une seule équipe qui construit, teste et déploie le code en production. En fait, la majeure partie du provisionnement des environnements, qu’il s’agisse de dev, staging, UAT ou prod, est désormais effectuée par le code (connu sous le nom de IaC – Infrastructure-as-Code), que les développeurs écrivent ! 

Facteurs clés de succès

Bien que le nouveau modèle d’exploitation du cloud soit axé sur la GRC, la sécurité, la mise en réseau et la fourniture d’applications dans son ensemble, finalement, l’industrialisation de la fourniture d’applications dans ce modèle détermine réellement le succès ou l’échec de l’adoption du cloud par une entreprise. 

Sur la base de notre expérience intime des parcours de nos différents clients en matière de cloud, nous vous recommandons d’être attentifs aux points suivants pour assurer votre propre succès dans cette nouvelle ère :

  1. Cloud CoE : Créez un centre d’excellence du cloud, avec des architectes et des ingénieurs experts en projets, services et outils fournis par les principaux fournisseurs de cloud. Cette équipe centrale peut définir les principes, les processus et les procédures permettant d’exploiter au mieux les plates-formes et les services dans le nuage (en plus des ressources sur site) afin d’offrir une valeur commerciale exceptionnelle via le développement et la livraison d’applications.
  2. Équipes interfonctionnelles : Les équipes chargées des applications doivent désormais être extrêmement polyvalentes et inclure des personnes compétentes en matière de codage, de tests, d’analyse commerciale, d’infrastructure et d’exploitation. Si l’adoption de DevOps apporte déjà cette culture, les équipes interfonctionnelles garantissent également que les applications sont de haute qualité et bien construites. Il est tout aussi important de s’assurer qu’elles répondent aux attentes croissantes des clients en matière de logiciels d’entreprise, notamment ceux auxquels les utilisateurs accèdent en ligne.
  3. L’esprit de produit : L’ingénierie de produit implique de créer d’abord un produit minimum viable, de le lancer, de tirer des enseignements de la réaction du marché, et seulement ensuite de construire et de fournir de manière itérative de plus en plus de fonctionnalités qui apportent une plus grande valeur aux utilisateurs. Le modèle d’exploitation dans le cloud convient parfaitement à cette approche, car les équipes peuvent effectuer des migrations ou des livraisons de moindre envergure, se familiariser avec les opérations basées sur le cloud et ajuster les choses si nécessaire pour les optimiser à mesure qu’elles augmentent les volumes. 
  4. Gouvernance intégrée : Les processus et les politiques du modèle d’exploitation en nuage doivent décentraliser la gouvernance d’une équipe informatique centrale vers diverses équipes qui consomment des services ou des infrastructures de différents fournisseurs de cloud computing. Tout cela afin de s’assurer que chaque équipe est largement responsable d’un fonctionnement sécurisé et conforme aux exigences organisationnelles et réglementaires.  
  5. Surveillance et autoréparation : Lorsque les charges de travail sont exécutées sur des plates-formes dans le cloud à grande échelle, hors du contrôle et de la surveillance de l’informatique d’entreprise, il est nécessaire d’intégrer la surveillance et l’autoréparation dans chaque application. Chaque développeur doit également jouer lui-même le rôle d’ingénieur en performance et en sécurité. Dans le modèle d’exploitation du cloud, les développeurs doivent intégrer des instruments dans le code pour mesurer divers paramètres et processus.  Ces derniers surveillent en permanence la disponibilité et l’utilisation et, en cas de panne, ils ajoutent du code qui corrige automatiquement la panne. 

En conclusion

Bien que les plates-formes de cloud computing offrent aux entreprises des avantages étonnants – de la réduction des délais de mise sur le marché à l’optimisation des coûts – elles doivent repositionner les équipes informatiques et applicatives de l’entreprise sur le modèle d’exploitation du cloud pour véritablement maximiser les bénéfices.

READ MORE


GlobalStep célèbre l’ouverture d’un nouveau bureau à Bucarest, en Roumanie

Certains disent que Bucarest est la meilleure ville du monde pour les jeux vidéo.  Si cette affirmation est discutable, il est incontestable que Bucarest et d’autres grandes villes de Roumanie sont devenues un pôle d’attraction pour les grands studios de jeux vidéo.

En effet, l’année dernière, l’industrie a connu une croissance impressionnante de 19 %, selon la RGDA (Association roumaine des développeurs de jeux).

Début 2021, GlobalStep a annoncé son expansion à Bucarest. Et, la semaine dernière, en raison de la demande croissante des clients, GlobalStep a célébré l’ouverture d’un nouveau bureau dans le centre-ville de Bucarest.

Pourquoi Bucarest ?

Dotée d’une forte culture du jeu et d’une scène esport dynamique, Bucarest a développé un vaste écosystème de développeurs et d’éditeurs qui soutiennent tous les aspects du cycle de vie du développement des jeux.

Certains facteurs clés y ont contribué :

Des talents techniques parlant anglais. Selon le cabinet d’études du marché du travail Brainspotting, la Roumanie, qui ne compte que 20 millions d’habitants, se classe parmi les dix premiers pays du monde pour le nombre de spécialistes informatiques certifiés – 95 000, dont la moitié environ sont des développeurs de logiciels. Et près de 90 % des professionnels de l’informatique roumains parlent anglais.

L’accent est mis sur l’éducation. Avec 49 universités publiques et huit privées, la Roumanie s’est classée parmi les trois premiers au concours de design de l’IEEE chaque année depuis 2001.

Économie et infrastructures solides. La Roumanie est l’une des économies à la croissance la plus rapide de l’UE et a toujours été l’une des plus performantes au cours des 20 dernières années. Le pays se classe également régulièrement parmi les meilleurs en termes de vitesse d’Internet, ce qui permet de déployer le travail à distance ou encore un modèle hybride où les collègues peuvent se rencontrer en personne pour la formation, la planification des activités et les rencontres sociales.

READ MORE


Six raisons d’investir dans l’assurance qualité de vos jeux vidéo mobiles

Le monde des jeux mobiles est en plein essor depuis longtemps, et la pandémie a certainement accéléré le processus. Avec près de 100 000 et 385 000 jeux disponibles respectivement sur l’App Store d’Apple et le Play Store d’Android, les jeux mobiles envahissent nos téléphones. Rien qu’en 2020, 80 milliards de téléchargements de jeux mobiles ont été effectués, 100 milliards de dollars ont été dépensés sur l’App Store pour des jeux et 240 milliards de dollars ont été dépensés en publicités.

On pourrait se demander s’il est encore nécessaire de passer par toutes les étapes du processus de développement et de post-production d’un jeu, alors que le secteur est en plein essor ?
En matière d’assurance qualité, la réponse est un oui retentissant. 

Avant d’examiner les raisons pour lesquelles l’assurance qualité est essentielle au succès d’un jeu vidéo mobile, penchons-nous sur les jeux mobiles en général. 

En quoi les jeux mobiles diffèrent-ils des autres types de jeux ?

Bien que le jeu vidéo existe depuis un certain temps, le jeu mobile a permis une accessibilité sans précédent. Pensez-y : tout le monde n’a pas une Nintendo Switch ou une Xbox, mais la plupart des gens ont un téléphone portable de nos jours. 

Les jeux mobiles sont accessibles à un large éventail de clients et ils font voler en éclats tous les stéréotypes basés sur l’âge ou les données démographiques. Le géant du jeu King, par exemple, peut se vanter d’avoir un éventail incroyablement large de joueurs, des enfants aux personnes âgées, toutes catégories démographiques confondues. Même le pionnier du livre électronique Amazon propose plusieurs jeux sur ses appareils Kindle, ce qui rend les jeux encore plus accessibles à des personnes qui ne s’y intéressaient peut-être pas auparavant.

Compte tenu de la nature hyperconcurrentielle des jeux mobiles et de l’importance croissante des critiques et des médias sociaux, il est extrêmement important de veiller à ce que le produit final soit irréprochable et prêt à être joué pour que même les joueurs les plus passionnés puissent en profiter.

L’évolution des jeux mobiles

Certains d’entre nous se souviennent peut-être encore des tout premiers jeux mobiles lancés sur l’App Store. À l’époque, l’assurance qualité en matière de compatibilité et de fonctionnalité n’était bien sûr pas un enjeu majeur en raison de la quantité limitée d’appareils et de l’absence de graphismes avancés. 

Cependant, il y a tout juste cinq ans, Apple disposait déjà de plus de 30 appareils à écran tactile à configuration unique, tels que les iPhones, iPads ou iPods. Ce changement a rendu les tests de compatibilité essentiels afin de garantir qu’un jeu fonctionne correctement sur chaque appareil. 

De plus, des jeux comme Pokémon Go ont fait passer les jeux mobiles à un tout autre niveau, offrant des expériences virtuelles inédites, jamais vues dans le monde des téléphones intelligents. Les tests de fonctionnalité ont peut-être été négligés lorsque des jeux plus simples ont été lancés, mais ils sont certainement indispensables aujourd’hui. 

Pokémon Go, ainsi que Madden NFL et d’autres jeux mobiles interactifs et immersifs, font partie d’une catégorie de jeux mobiles appelée haute-fidélité. Les jeux sont qualifiés de haute-fidélité lorsqu’ils présentent des graphismes avancés et un nombre élevé de vertex, ainsi qu’un gameplay sophistiqué tel que des personnages contrôlés par l’Intelligence Artificielle.

De même, les mises à jour des systèmes sont beaucoup plus fréquentes, et c’est une raison supplémentaire de tester la compatibilité d’un jeu ou d’une application avec différents appareils.

Les principales raisons d’investir dans les tests de fonctionnalité et de compatibilité

Il y a six raisons pour lesquelles vous devriez toujours investir dans un test de compatibilité et de fonctionnalité pour votre jeu mobile. Voici les plus importantes :

  1. 1. Notes des applications : Ce n’est un secret pour personne, la plupart des utilisateurs vérifient les notes d’une application sur le Play ou l’App Store avant d’effectuer un achat ou de télécharger un jeu vidéo gratuit. Un jeu mal noté a certainement moins de chances d’être téléchargé, ce qui peut nuire à la popularité et au succès de votre produit. De nombreux jeux précédemment bien notés ont vu leur succès s’estomper rapidement en raison d’un manque de compatibilité avec des appareils plus récents ou des systèmes d’exploitation mis à jour. De même, certains appareils ont perdu en popularité en raison du manque de compatibilité avec certains jeux vidéo, comme les téléphones Blackberry.
  2. 2. Les achats in-app : Lorsqu’il effectue des achats in-app, l’utilisateur investit de l’argent dans le jeu, et voir sa progression effacée à cause d’un bogue peut entraver le succès d’un produit. Même si la plupart des sociétés de jeux vidéo remboursent les utilisateurs qui ont perdu leur progression pour cette raison, le processus est long et parfois fastidieux lorsqu’il faut passer par le service clientèle pour demander un remboursement. Les tests de compatibilité et de fonctionnalité peuvent définitivement éviter ce désagrément.
  3. 3. Bogues : Le test de fonctionnalité permet d’identifier les bogues à chaque étape du développement du produit. Une application en apparence prête peut en fait présenter de petits problèmes et bogues ici et là, et les équipes d’assurance qualité spécialisées dans la fonctionnalité travailleront avec les développeurs pour les trouver et les corriger.
  4. 4. Compatibilité croisée multijoueur : Les jeux multijoueurs sont de plus en plus populaires, et l’assurance qualité en termes de compatibilité peut aider à déterminer si un produit est prêt à être lancé et à être apprécié par les consommateurs disposant de différents appareils. Un jeu qui fonctionne sur une plateforme ne fonctionne parfois pas correctement sur une autre. L’assurance qualité en compatibilité identifiera les problèmes spécifiques aux appareils et aux réseaux qui rendraient les fonctions multijoueurs injouables.
  5. 5. Les publicités : La plupart des jeux et des applications existent grâce aux publicités, et il est important qu’elles ne perturbent pas l’expérience de l’utilisateur. L’assurance qualité fonctionnelle peut s’assurer que les publicités apparaissent correctement lors de l’exécution d’un jeu vidéo, sans pour autant détériorer l’expérience du joueur.
  6. 6. Tester différentes mises à jour : Alors que les plateformes et les appareils les plus récents proposent de nouvelles mises à jour presque toutes les semaines, certains joueurs et utilisateurs préfèrent conserver un système opérationnel obsolète par préférence personnelle. L’assurance qualité en compatibilité garantit le bon fonctionnement d’un jeu à travers différentes mises à jour, offrant aux clients qui préfèrent les anciennes versions une expérience de jeu tout aussi satisfaisante. 

Localisation de jeux mobiles 

Au-delà des tests de fonctionnalité et de compatibilité, la localisation est un autre aspect important du développement des jeux. Si les bogues et les pépins empêchent certainement le joueur de bénéficier de la meilleure expérience utilisateur, un autre aspect qui peut entraver le succès global d’un produit est le manque de traduction et de précision du contenu. 

La localisation de jeux mobiles garantit que tout le texte et le contenu écrit d’un jeu soient correctement traduits, en respectant les nuances d’une langue et de sa culture. Il n’y a sans doute rien de plus frustrant que de jouer à un jeu destiné à un certain public et d’y voir un contenu mal traduit ou dénué de sens. Les jeux de mots, les plaisanteries et les doubles sens sont aussi importants que le texte principal d’un jeu. Les testeurs spécialisés en localisation de jeux mobiles s’assurent que tout le contenu du jeu est correctement traduit et qu’il a un sens pour un locuteur natif ainsi que pour tous les autres utilisateurs. 

En conclusion, tous les aspects de l’assurance qualité sont cruciaux pour le succès d’un jeu mobile. Alors qu’ils auraient pu être négligés par le passé, les services d’assurance qualité en localisation, en fonctionnalité et en compatibilité sont nécessaires pour réussir sur le marché actuel des jeux mobiles.

READ MORE